De mère en fille

Retour à Saint-Chinian en 1623, dans le sud de la France où Pierre Mercadier défriche cette terre, extrait les lauzes et plante ses 1ers ceps de vigne. Cela fait déjà 8 siècles que le village de Saint-Chinian cultive la vigne.

A partir du 20e siècle, le domaine est transmis et choyé de mère en fille. En 1963 c’est la mère de Christine et Luc qui dirige le vignoble et repousse la 1re les frontières du clos, sur un terroir de muscat.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts En savoir plus...